Repas eTwinning du 18/06/2019


Dans le cadre du projet eTwinning S.A.N.T.E, les élèves de 4C,D, E et F ont créé un menu unique à partir des recettes postées par les eTwinneurs eux-mêmes sur le Twinspace. Ce menu a été confectionné aujourd’hui par quelques élèves de 4è qui ont prêté main forte aux élèves de 3è SEGPA de Mme Jezraël. It was so delicious!

Voici le QR code pour lire la vidéo:

ou sur ce lien: https://youtu.be/-z9lZZz-nOc

Rencontre – Festival des 7 petits cailloux


Les 4A et Mme Pihet ont rencontré “Nico et Julie” qui organisent le festival de courts métrage les “7 petits cailloux”.

Cette année le festival de courts métrages se déroulera du 23 au 26 mai au carré blanc de Tinqueux.

En savoir plus sur le festival

Nicolas et Julie sont aussi réalisateurs de films, et ils ont montré leur dernier court métrage “Histoire de Jeannot”.

Il faut avoir 24 images pour 1 seconde de film…
Un court métrage est un petit film qui dure entre 1 minute et 59 minutes.
Ils ont expliqué les différentes étapes de la réalisation.
Il faut avoir une idée, écrire le scénario et écrire le “storyboard” qui est une sorte de brouillon bien organisé, de “planche qui raconte l’histoire” qui rassemble les différentes étapes du film.
Ce storyboard, permet de présenter les personnages, définir les couleurs, les sons voulus…
Il leur a fallu 2 ans pour fabriquer le leur.
Ils ont également parlé des différents métiers autour de la fabrication de courts métrages: graphiste, scénariste, réalisateur, animateur, mixeur et producteur.
Les élèves de 4A sera la classe JURY de la sélection “ado” qui passera jeudi au carré blanc.
Il s’agira de voter le meilleur court métrage parmi les 12 qui seront projetés.

Filobal – 5èmes


Vendredi 16 novembre 2018

Cet après-midi, tous les élèves de 5e du collège sont allés voir le spectacle “Filobal” au Carré Blanc de Tinqueux.

 

 

“Il est question de balles, de bobines et d’équilibre dans ce spectacle de cirque qui vous plonge en 1900 au cœur de l’entreprise FilObal, une usine de fabrication de pelotes et ficelle…

Chaque matin, les ouvriers reprennent leur poste de travail dans une gestuelle monotone : ils déroulent, filent, tissent, contrôlent… Marcello donne le rythme et impose sa rigueur ; Luno est plutôt du genre tête en l’air, naïf et prêt à s’amuser d’un rien ; et Pila est un petit bout de femme qui, tout en cherchant sa place dans ce milieu d’hommes, exulte, chante, danse et profite de chaque instant.

Mais voilà que cette routine d’apparence bien huilée se grippe. Les incidents se succèdent, nécessitant d’acrobatiques réparations. Jusqu’à ce que l’inattendu se produise… Les ouvriers de l’entreprise FilObal, bien malgré eux, mettent au point par accident un nouveau procédé de fabrication… Quand la ficelle devient élastique, que la pelote devient balle, tout peut arriver…”

Cies K-bestan et Solfasirc

Interprètes : Lisa Curty, Anthony Plos et Biel Rosselló – Mise en scène : Pascale Diseur et Cédric Joulie – Production : Solfasirc et K-bestan  – Scénographie et costumes : Emmanuel Laborde, K-bestan et Solfasirc – Conception lumières et technicien : Emmanuel Laborde et Maks Gaulier – Musique :  Delfina Muñoz, Céline Arblay et musiques du film “Micmac à tire-larigot” de JPJeunet, composition par Raphaël Beau.

 

Pour voir le Teaser du spectacle suivre le lien

https://www.youtube.com/watch?v=J9yVd-OekcU#action=share

Méchané | Territoires Numériques


Jeudi 8 novembre 2018
Atelier Méchané dans le cadre du Festival “Territoires Numériques”
Ce matin, les élèves de 4A ont pu participer avec Mme Pihet à l’atelier “Méchané” dans l’espace convivial de la Médiathèque du Carré Blanc de Tinqueux.
Merci à l’équipe de la médiathèque!

 

Manipulation sur l’installation Mechané du studio Chevalvert racontée par les élèves
“On est allé dans un studio voir une maquette virtuelle. Il y avait un capteur de mouvement et quand on mettait demain au dessus, l’image bougeait; quand on serrait la main, il pleuvait; quand on montait la main il y avait du brouillard. Sur l’écran, une journée dure 70s.
La maquette était faite en carton imprimé avec une imprimante découpeuse laser. Il y avait 270 plaquettes collées ensemble pour former le relief.

Les impressions “à chaud” :
Valentin : “c’est perturbant mais c’est bien, c’est bizarre”.
Elena : “c’était bien”.
Bérinice : “c’était beau, j’ai aimé l’impression que c’était vivant quand ça bougeait
Cassandra : “c’était beau et impressionnant”.
Florentin : “ j’ai aimé que le jour et la nuit changent”.
Laurent : “ j’ai bien aimé quand il y avait la pluie, on entendait en plus son bruit”.

L’atelier Méchané raconté par les élèves:
On est allé sur les ordinateurs de la médiathèque. Il y avait le logiciel méchané installé. Il permet d’imprimer et de fabriquer son relief. On a modifié un graphique, on pouvait maîtriser la hauteur, la noise intensity, la taille, les intervalles… On a imprimé nos 12 bandes et on les a découpées. On a classé les bandes et on les a assemblées dans les fentes.

Les impressions “à chaud” :
Emmanuel : “Je suis fier, j ai réussi, je pensais pas y arriver”.
Hugo : “ j’ai bien aimé”.
Steven : ”j’ai réussi à découper, j ai pas trop aimé l assemblage parce que c’est dur”.
Morgan : “ j’ai pas aimé parce que ça ne m’intéresse pas. Mais je n’ai pas dit que c était nul.”

 

Le Choix des Âmes


Les élèves de 3A et 3B de Mme Pihet et les 3F de Mme Lejeune ont assisté à la représentation du “Choix des âmes “au Fort de Chenay le lundi  8 octobre 2018.
Ce spectacle, évoquant le lien franco-allemand, était programmé dans le cadre de la clôture du centenaire de la Grande Guerre.

Merci au Département de la Marne, organisateur du festival Itinéraires, qui nous a permis de proposer cette sortie gratuitement.

Le Choix Des Âmes
Une fable humaniste de Stéphane Titeca
Grand prix du théâtre 2015
Best Drama Comedy Hong-Kong International French Festival

“Le choix des âmes se passe en 1916, dans un trou d’obus pendant l’assaut de Verdun. Dans ce trou, deux hommes que tout oppose : Raoul, poilu rural revanchard et un peu simple, et Franz, un soldat allemand, musicien et humaniste. Ces deux hommes ont besoin l’un de l’autre pour sortir du trou. Ils auront besoin d’oublier leur griefs, dépasser leur haine pour rester vivants. L’âme du violoncelle, est une petite pièce en bois qui soutient et donne sa sonorité à l’instrument, sans âme le violoncelle aurait une sonorité sourde et vide.. Le choix de l’âme est le choix du violoncelle plutôt que de la baïonnette, c’est le choix de l’art plutôt que du barbare, c’est faire raisonner dans toutes les acceptions du terme. Dans ce huis clos étouffant s’expriment leurs différences : aller au-delà des préjugés, élever son âme, accepter l’autre. Franz, musicien croit que l’art peut l’empêcher de devenir barbare. Ils sont allemands et poilu, ils pourraient être Palestinien et Israélien, fondamentaliste et dessinateur…

Accepter les différences et croyances de l’autre pour être sauvé… Une pièce qui résonne étrangement dans notre quotidien”

Plus d’infos en suivant le lien:

http://www.titecompagnie.fr/portfolio/choix-des-ames/